Nouvelles

Comment s'insère le développement industriel dans la "personnalité" économique du milieu ?

Comment s'insère le développement industriel dans la "personnalité" économique du milieu ?

28 juin 2017

par Louis Grenier

"Branding", "marketing territorial", sont devenus des termes à la mode. Il est vrai que, dans un monde où l'on tire son épingle du jeu dans le nouvel aréna du web, la façon dont on se singularise devient le plus puissant outil de développement économique.

On a souvent dit qu'il existe quelque 20 000 organismes de développement économique en Amérique du Nord (quelque 2 000 au Canada seulement) sans compter les municipalités, les  régions, les "counties" américains, les états et les provinces.

Dans ce fouillis, chacun recherche à se distinguer pour être sur le "radar des investisseurs et des promoteurs" dans le but d'attirer entreprises et talents chez lui. Chacun doit donc se bâtir un profil original et attrayant. Copier les autres n'est plus une option car les comparaisons sont trop faciles et les plagiats sont rapidement identifiés.

Une fois cette personnalité trouvée et articulée, on doit la décliner en "produits" vendables aux différentes cibles que l'on veut séduire. Que ce soit en matière de tourisme, de résidentiel ou de culture, cette personnalité définira le développement du milieu pour les années à venir.

Dans cette foulée, plusieurs milieux veulent renouer avec le développement industriel et définir un "produit industriel" attractif. En effet, depuis quelque temps, l'attraction et la rétention de fonctions industrielles moins contraignantes redeviennent des éléments importants d'une stratégie de développement équilibrée. Ces éléments contribuent puissamment au maintien d'un niveau de vie adéquat tout en maintenant les impacts négatifs sur l'environnement dans des limites acceptables.

Attention aux pièges du "ME TOO"

Par ailleurs, il faut éviter le syndrome du "copier/coller". Les parcs scientifiques et autres parcs verts ne s'improvisent pas et surtout, ne sont pas pour tout le monde. En matière de développement industriel, il en va comme pour le développement en général: la croissance doit se faire dans le respect de la personnalité du milieu et répondre aux mêmes critères que les autres éléments du développement économique en s'intégrant et en s'harmonisant avec les forces et les opportunités du milieu.

La création d'un parc industriel doit répondre aux attentes du tissu industriel et commercial en place en:
  • identifiant les forces et faiblesses de la chaîne de valeur locale et régionale;
  • s'appuyant sur les atouts régionaux en matière de main-d'œuvre et de ressources naturelles (par exemple);
  • comprenant les atouts et les problème reliés aux mouvements logistiques des biens et services associés à un parc industriel (sont-ils gênant, par exemple, avec des fonctions résidentielles ou touristiques?).
Enfin, l'accueil de cette fonction doit se préparer; quels sont les promoteurs privés locaux qui peuvent être mis à contribution, quel est le "produit" immobilier qui peut être le plus adéquat compte tenu de la "personnalité" économique du milieu?

En bref, le développement industriel ne s'improvise pas et ne se développe pas en silo. On a souvent eu cette approche dans le passé; elle est révolue dans la mesure où l'entreprise industrielle moderne - à l'exception bien sûr de celle qui est tributaire d'une ressource non déplaçable - magasine son implantation. 

Le potentiel attractif de l'entreprise industrielle moderne est d'ailleurs inversement proportionnel à son capital de nuisance; moins elle génère de nuisances, plus elle est désirable, plus elle a de choix, parce qu'elle est plus facilement "déplaçable". Pour attirer cette nouvelle clientèle d'entreprises industrielles, une personnalité économique bien définie, une vocation territoriale qui se rapproche des ses valeurs, sera d'autant plus attractive. 

Personnalité économique bien définie = plus d'entreprises = plus de stabilité

Il en va donc maintenant de l'attraction des industries comme de l'attraction résidentielle. Certaines familles choisiront leur lieu de résidence en fonction des attraits qu'ils y retrouveront. Pour certaines, la proximité d'activités culturelles sera décisive, pour d'autres, l'accès rapide à des activités de plein air sera le facteur déterminant. On ne peut plaire à tous, mais la perception plus ou moins nette qu'aura le client potentiel du milieu envisagé, déterminera son choix. 

Les entreprises industrielles n'agissent pas autrement. Par delà les critères de sélection plus objectifs qui sont connus (accès aux clients, accès aux ressources, disponibilité du produit immobilier, pour en nommer quelques-uns), on s'aperçoit que les critères subjectifs d'une personnalité économique fusionnelle entre le milieu d'accueil et l'entreprise prennent une importance de plus en plus importante. 

C'est pourquoi, une définition plus précise des marchés-cible recherchés doit désormais précéder les efforts d'attraction d'entreprises pour remplir les parcs industriels plus rapidement et plus efficacement avec un mix d'entreprises désirables.


Veuillez communiquer avec Louis Grenier pour obtenir plus de détails sur le marketing territorial pour vos besoins.